Spectacle Le Chant Du Cygne à Paris le 26 janvier 2022

26 mercredi janvier 2022

21h00

Les Marquises (145 Rue Oberkampf)

Plus d'infos sur le spectacle Le Chant Du Cygne à Paris

Le Chant du Cygne d'Anton Tchekhov est une petite pièce de théâtre en un acte qu'il écrivit en une heure et cinq minutes à l'âge de vingt-six ans

Les protagonistes de ce petit chef-d'oeuvre de quelques pages sont Vassili Vassiliévitch Svetlovidov, vieil acteur dont la longue et importante carrière est derrière lui, et le jeune Nikita Ivanytch son régisseur et souffleur.

Note d'intention sur le Chant du Cygne :

A M. V. Kisséliova, 17 janvier 1887, Moscou. (...) J'ai écrit une pièce sur une feuille pliée en quatre. Elle se jouera en quinze, vingt minutes. Le plus petit drame du monde. Elle sera jouée par le célèbre Davydov, qui travaille à présent chez Korch. Elle doit paraître dans La Saison, ce qui fait qu'elle sera achetée partout. En général, il vaut mieux écrire des petites choses que des grandes : peu de prétention, et du succès...que demander de plus ? Mon drame je l'ai écrit en une heure cinq minutes. J'ai commencé à en écrire un autre, mais je n'ai pas fini, vu que je n'ai pas le temps...

26 octobre 1888, à A lenski. J'ai appelé Calchas le Chant du cygne. Un titre long, aigre-doux, mais je n'ai absolument pas pu en trouver un autre, et j'ai pourtant cherché longtemps. Pardonnez moi d'avoir passé si longtemps avec cette pièce. Le fait est qu'elle a dû passer par deux purgatoires : la censure dramatique et le comité. Sans la censure, vous l'auriez eue depuis belle lurette...

Comme souvent, c'est une histoire de désir, le désir d'un acteur avant tout le désir d'un texte Le désir du théâtre enfin. Le Chant du Cygne est une déclaration d'amour de Tchékhov au théâtre et aux acteurs. Vassili Vassilitch Svétlovidov s'est endormi dans sa loge après avoir joué une représentation de La Belle Hélène d'Offenbach. Tchékhov précise que Svétlovidov est un acteur comique mais il l'imagine en costume de Calchas, une bougie à la main. Calchas était un célèbre devin qui accompagnait Agamemnon lors du siège de Troie et qui ordonna le sacrifice d'Iphigénie. Nous avons pris la liberté d'en faire aujourd'hui un clown à mi chemin entre le Fou visionnaire de Shakespeare et l'humour salvateur et l'apparente légèreté d'Offenbach. Nous nous sommes aussi inspirés de Soir Bleu, une des plus belles huiles sur toile d'Edward Hopper. Dans sa solitude abyssale, notre clown va croiser le regard et l'écoute de Nikita Ivanytch, un jeune régisseur, apprenti comédien réfugié lui aussi dans les coulisses du théâtre. Georges Becot m'a confié la charge de l'accompagner dans son Chant du Cygne. Avec l'amitié et la complicité de Adèle Kleinpeter et Florian Ould-Rabah, nous avons inventé ensemble et pour lui, ce saut périlleux, cet envol... Mais, silence, il dort ... ne le réveillez pas !

- Julie Brochen, metteure en scène