Exposition Visite Guidée De L'église Saint-germain L'auxerrois à Paris du 21 au 22 septembre 2019

Du

21 samedi septembre 2019

au

22 dimanche septembre 2019

14h30

Eglise Saint-germain-l'auxerrois (2 Place Du Louvre)

Plus d'infos sur l'exposition Visite Guidée De L'église Saint-germain L'auxerrois à Paris

L'exposition Visite Guidée De L'église Saint-germain L'auxerrois a lieu dans le cadre des Journées du patrimoine Paris 2019.

Considérée comme une des plus anciennes paroisses de la rive droite, la première église de Saint-Germain-l'Auxerrois aurait été fondée à l'époque mérovingienne sur le lieu où la tradition place la rencontre entre sainte Geneviève, patronne de Paris, et saint Germain, évêque d'Auxerre au Ve siècle. Cette première église fut détruite lors du grand siège de Paris par les Normands en 885-886, puis rebâtie au XIe siècle. L'édifice fut ensuite remanié dans la première moitié du XIIe siècle (clocher) et le portail occidental réalisé vers 1220-1230. Le choeur et la première travée de la chapelle de la Vierge datent du XIVe siècle, la nef et le porche actuel du siècle suivant, le transept et les chapelles du choeur du XVIe siècle. La reconstruction fut achevée vers 1580.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, l'édifice reçut une nouvelle décoration, particulièrement dans le choeur et le sanctuaire, mais subit aussi d'importantes destructions. Ainsi disparurent le trumeau du portail occidental où se trouvait une statue de saint-Germain d'Auxerre (26) ainsi que le jubé placé à l'entrée du choeur, oeuvre de Jean Goujon et Pierre Lescot, dont il subsiste quelques éléments au musée du Louvre.

L'église Saint-Germain l'Auxerrois avait la particularité d'être à la fois une collégiale (puisqu'elle a abrité un collège de chanoines qui desservait le choeur jusqu'en 1744), une paroissiale (desservie par un curé dans l'actuelle chapelle de la Vierge), mais aussi royale, en raison de la proximité du palais du Louvre, résidence des rois de France.

Fermée en 1793, l'église ne fut rendue au culte catholique qu'en 1802. Au cours des journées d'émeutes des 14 et 15 février 1831, l'édifice fut profané puis de nouveau fermé. Ce n'est que le 13 mai 1837 qu'eut lieu la cérémonie de réouverture. À partir de cette date, d'importants travaux de restauration furent entrepris, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur où la décoration peinte et vitrée des chapelles fut entièrement renouvelée sous la direction notamment de Jean-Baptiste Lassus.

Annonce e-flyer