Exposition Piero Dorazio, Textures Lumineuses à Paris du 10 mars au 30 avril 2021

Plus d'infos sur l'exposition Piero Dorazio, Textures Lumineuses à Paris

Piero Dorazio, acteur incontournable de la scène artistique italienne et internationale de la seconde moitié du XXème siècle, est l'un des plus grands interprètes de l'abstraction, vers laquelle il s'orienta très tôt et qu'il ne quitta jamais, faisant de la couleur et de la lumière des éléments primaires de composition.

A la fois peintre et écrivain - il a été le critique attitré du plus important journal italien, Il Corriere della Sera - organisateur d'expositions, professeur - il a aussi été directeur à la Graduate School of Fine Arts de l'University of Pennsylvania de 1960 à 1968 - Piero Dorazio est l'un des plus grands intellectuels italiens de l'Après-guerre, l'un des derniers grands peintres Italiens à questionner la place de la peinture et l'évolution de l'abstraction, à contre-courant des avant-gardistes de l'époque. Dorazio laisse derrière lui un corpus artistique et littéraire cohérent, intensément ancré dans les évolutions et bouleversements théoriques de son siècle.

Tornabuoni Art lui consacre une nouvelle exposition au printemps 2021 : Piero Dorazio, Textures lumineuses, plus de quarante ans après sa rétrospective au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris en 1979, qui fut suivie d'une importante exposition au Musée de Grenoble alors dirigé par Serge Lemoine, en 1990. Ce dernier assura le commissariat de la dernière exposition monographique française de Dorazio en date, organisée par Tornabuoni Art en 2016 dans les mêmes espaces de la galerie au 16 avenue Matignon.

Cette nouvelle exposition s'insère dans la vocation de la galerie d'approfondissement critique des représentants majeurs de la scène culturelle italienne des années 50 et 60 et retrace le cheminement de l'artiste à travers une trentaine d'oeuvres représentatives des différentes phases de sa production artistique. L'exposition raconte les moments clés de la carrière de l'artiste, qui à la fin des années 50 et dans les années 60 a trouvé son style et fait de la couleur le coeur de sa recherche : la surface plane devient à ce moment un champ pictural homogène sans limites, le terrain vibrant d'interaction entre lumière et couleur.

Le travail de Piero Dorazio s'organise par périodes et séries d'oeuvres dans lesquelles il explore des thèmes et variations, avec comme fil rouge un intérêt constant pour la structure, la forme ouverte, la répétition, les phénomènes de la perception et les vibrations optiques. Dorazio a constamment cherché à créer des surfaces lumineuses, des textures, à travers la superposition ou la juxtaposition de lignes qui s'élargissent, se rétrécissent, s'entrecoupent et varient selon les époques, qu'elles se développent sur une toile brute ou sur un fond uni qui n'est pas sans rappeler la technique des fresques de la première Renaissance italienne. Influencé par d'autres maîtres italiens, notamment Giacomo Balla, Dorazio inonde la toile de couleurs vives. De ses oeuvres émane une énergie pure, une luminosité radiante.

Imprégné de la culture de l'Ecole de Paris, et plus tard influencé par les expressionnistes abstraits à New-York, Willem de Kooning, Franz Kline, Barnett Newman avec qui il s'est lié d'amitié lors d'un séjour aux Etats-Unis en 1953-54, Piero Dorazio a retenu d'eux les grands formats et une volonté d'expérimentation de toutes les potentialités chromatiques de la peinture à l'huile, que l'on retrouve dans des compositions «all over», où la toile est couverte de manière systématique en refusant d'en privilégier une partie.

La lumière resta tout au long de sa vie au coeur des préoccupations de Piero Dorazio : « La lumière est la mère de toutes les couleurs » affirme-t-il. Son ami de longue date le poète Giuseppe Ungaretti écrit en 1966 à ce propos : « Dans ses tissus, ou membranes, de nature uniforme, presque monochromes et aussi entrelacés de différents fils de couleurs, de rayons de couleurs, s'ouvrent, à l'intérieur de nids d'abeilles épais, les alvéoles gardiennes des pupilles imprégnées de lumière, armées de piqûres de lumière ».

L'artiste révèle dans ses écrits le rôle primordial de la lumière dans l'expérience picturale et la perception : « Si nous projetons un rayon de lumière sur un mur en le passant à travers un prisme, nous verrons devant nous la "Lumière", dans toutes ses couleurs, le spectre de la "Lumière". Tout cela concerne l'apparence physique des couleurs, et ce sont des sujets qui sont enseignés à l'école. Il existe cependant d'autres façons d'entendre et de voir les couleurs pour les effets qu'elles ont sur notre esprit et nos émotions. Toutes les sciences, de la psychologie à la chimie, utilisent les couleurs comme symboles ou preuves. Mais la caractéristique la plus importante des couleurs est qu'elles stimulent notre imagination et créent des émotions ».

L'exposition est accompagnée d'un catalogue bilingue français/anglais, édité par Forma Edizioni, avec un texte d'Alexandra Zingone - critique littéraire et auteur de plusieurs publications sur Giuseppe Ungaretti et les rapports entre littérature et arts visuels - qui explore les convergences artistiques et littéraires entre Piero Dorazio et Giuseppe Ungaretti.

Site web : https://www.tornabuoniart.com/fr/

Annonce e-flyer

Tous les artistes de Piero Dorazio, Textures Lumineuses

  • Piero Dorazio •