Application Agenda Culturel

Exposition Conférence: Nuits Capitales à Paris le 21 septembre 2019

21 samedi septembre 2019

18h00

Inha (institut National D'histoire De L'art) - Galerie Colbert (6 Rue Des Petits Champs)

Plus d'infos sur l'exposition Conférence: Nuits Capitales à Paris

L'exposition Conférence: Nuits Capitales a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Paris 2019.

### Nuits Capitales, par Antonella Fenech Kroke et Antoine de Baecque

Les nuits recèlent une histoire d'importance. Qui ne demande, dans son éloignement même, voire son excentricité, qu'à remonter à la surface de nos études. Ces nuits sont trop précieuses pour être laissées aux seuls chroniqueurs de la mondanité festive, aussi brillants et amusants soient-ils. La nuit éclaire, possède sa lumière propre : à la manière dont les hommes et les femmes organisent leurs nuits, correspondent des systèmes et des discours politiques, des images et des imaginaires, des pratiques et des représentations. Sur ce sujet frivole, il est possible de dire et de montrer des choses profondes qui révèlent de véritables temps de civilisation nocturnes. Comme si le jour s'affairait en vue de la nuit ; comme si elle pouvait être la récompense, davantage encore, la raison d'être du jour.

En remontant dans les images et les textes de la nuit, à travers les temps et les espaces nocturnes, de l'Italie à Paris et de la Renaissance à la Belle Epoque, Antonella Fenech Kroke et Antoine de Baecque racontent ce dont est fait la nuit, comment elle s'inscrit dans ses lieux, qui la vit et ce qui en surgit.

Antoine de Baecque, historien, critique, écrivain, aime de la nuit les salles obscures et les traces historiques. Il a écrit des biographies de Truffaut, Godard, Rohmer, des essais comme L'Histoire-caméra ou La Nouvelle Vague, portrait d'une jeunesse. Il a traversé les genres littéraires et l'imagerie des fêtes pour Les nuits parisiennes, XVIIIe-XXIe siècles (Edition du Seuil, 2015) puis l'exposition Les nuits parisiennes. Du Palais-Royal au Palace, dont il a été le commissaire (Hôtel de ville de Paris, 2017). Il est professeur à l'Ecole normale supérieure, rue d'Ulm.

Historienne de l'art de la première modernité, Antonella Fenech Kroke s'intéresse aux images des pratiques ludiques, à l'essor de la notion de « temps-libre » et aux processus par lesquels les jeux façonnent les pratiques sociales, les espaces et les imaginaires du corps. Elle a écrit sur l'art de la Renaissance (Giorgio Vasari. La fabrique de l'allégorie, 2011 ; Histoire de Florence par la peinture, 2012) et travaille actuellement sur l'inversion du corps en image (Upside down. Corps à contresens, à paraître). Elle est chargée de recherche au CNRS, Centre André Chastel/Sorbonne Université.