Exposition Visite Libre La Jeunesse Afghane, Volontaire Et Artiste, À L'ambassade D'afghanistan En France à Paris le 17 septembre 2017

Plus d'infos sur l'exposition Visite Libre La Jeunesse Afghane, Volontaire Et Artiste, À L'ambassade D'afghanistan En France à Paris

L'exposition Visite Libre La Jeunesse Afghane, Volontaire Et Artiste, À L'ambassade D'afghanistan En France a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Paris 2017.

L'ambassade de la R.I. d'Afghanistan en France ouvre, pour la deuxième année consécutive, ses portes au public.

C'est en 1938 que l'Afghanistan a acheté le magnifique bâtiment du 32 avenue Raphaël. Le gouvernement - royal, à l'époque de l'acquisition - est le huitième propriétaire de cet hôtel particulier, construit après l'annexion en 1864 par la ville de Paris des terrains du bois de Boulogne qui faisaient partie auparavant de la commune de Passy.

Lors de la visite, nous raconterons et illustrerons, parallèlement à l'histoire du 32 avenue Raphaël et de son architecture de style « éclectique », l'histoire de la jeunesse afghane. Une jeunesse qui a traversé bien des guerres au fil des ans et qui vit encore une période de conflits.

Nous reviendrons sur le passé, raconterons la naissance du lycée Esteqlal ouvert en collaboration avec les Français et les années de construction du pays, puis celles de la résistance à l'envahisseur soviétique et leurs conséquences sur les plus jeunes. La période des talibans, la réouverture des classes aux filles après leur départ, les progrès, lents et difficiles. L'Afghanistan possède la plus jeune population au monde.

Une exposition de photographies, essentiellement réalisées par deux photographes afghans qui vivent maintenant en France, Tareq et Naweed Sarem, le père et le fils, dévoilera quelques pans de la vie des enfants et des jeunes Afghans d'aujourd'hui. Nous les suivrons dans les champs où ils aident les aînés à récolter le blé, dans les boutiques où ils fabriquent des cerfs-volants, dans les habitations troglodytes du côté de Bamiyan (là où les Bouddhas géants ont été détruits en 2001), mais aussi... à l'école, grâce aux images du photographe iranien REZA, collectées et prêtées par l'association franco-afghane Afrane.

La créatrice Zolaykha Sherzad présentera quelques-unes de ses pièces. Sa société, Zarif Design, entreprise sociale basée à Kaboul, remet au goût du jour les traditions de tissage et de confection, réalisées par des artisans. Les jeunes Kaboulis s'approprient le style de Zarif et leurs traditions, en « customisant » leurs vêtements, par exemple en ajoutant des broderies aux poignets de leurs tenues « branchées ».

La jeunesse afghane, nous la suivrons aussi dans les films du réalisateur afghan Barmak Akram.

La jeune musicienne Donna Nassery donnera un récital de robab, instrument traditionnel afghan, dans l'ambassade et y exposera quelques-unes de ses peintures.

Du thé et de la limonade afghans seront servis aux visiteurs.