Concert Mino Cinelu Allstars à Paris le 13 janvier 2021

13 mercredi janvier 2021

19h30

New Morning New Morning

26.40 €

Plus d'infos sur le concert Mino Cinelu Allstars à Paris

Un quartet détonnant pour un show étonnant Le nouveau projet de Mino Cinelu explore les liens organiques entre le Jazz et les premieres Biguines et Mazuk de Martinique et Guadeloupe. Il revisite aussi ses classiques comme « Confians » parmi d'autres nouvelles compositions entouré d'un line up "All Stars" composé de Geraldine Laurent, Janysett McPherson et Thierry Fanfant. Considéré comme un des meilleurs percussionnistes du monde, le génial multi instrumentiste est de retour avec un voyage musical unique et captivant au delà des racines du Jazz. “Transversale et éclectique, la carrière de Mino Cinelu excède les frontières du seul jazz et, à l'image de sa panoplie de percussions empruntées à différentes cultures et découvertes au hasard de ses pérégrinations cosmopolites, son jeu ouvert excède tout style traditionnel et mêle des sons venus de tous les horizons. D'essence afro-caraïbe en lien avec ses origines martiniquaises, son ardeur percussive et son étonnante capacité à s'approprier les instruments mêmes les plus rudimentaires en font un magicien des timbres et des sons dont la science alchimique semble inépuisable tant elle décline, entre tradition et modernité, de gammes de couleurs. Guitariste, batteur, il use aussi de sa voix, de flûtes ethniques qu'il sait habilement associer aux ressources des synthétiseurs ou à des instruments de son invention... En 1984, Joe Zawinul le convainc de rejoindre Weather Report, groupe phare du jazz fusion auquel il appartiendra jusqu'à sa dissolution. Cette même année, il joue et enregistre avec l'orchestre de l'arrangeur Gil Evans. Dès lors, son activité est débordante et recouvre une diversité d'aires musicales remarquable. Il forme un trio avec John Scofield et Darryl Jones ; il enregistre avec Dizzy Gillespie en présence de Stevie Wonder (1986) et avec David Sanborn (1987) ; il participe à la reconstitution des Headhunters de Herbie Hancock (1989) et à différents groupes ancrés dans le jazz-rock et la fusion menés par Jim Beard (1991) ou Al DiMeola ; il apparaît dans le projet « Buckshot Le