Concert Jean-francois Zygel, Piano à Paris le 4 février 2017

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert Jean-francois Zygel, Piano à Paris

« L'Art de l'Improvisation » ou les visions musicales d'un virtuose de l'improvisation...« Moi j'ai l'impression d'avoir toujours improvisé. Déjà quand j'avais 8 ans, 9 ans, que mon père surveillait si je travaillais bien mon piano, en fait la plupart du temps j'improvisais. Mon père pensait que je travaillais mon piano. C'était plutôt mon imagination que je travaillais...Plus tard, j'en ai fait un métier. J'ai pris l'habitude d'aller de ville en ville, de pays en pays, sans partitions, sans programmes, avec seule- ment mes sensations et mes sentiments du moment.J'ai remarqué que ce qui se passe juste avant un concert est toujours très important. Ce que j'ai mangé, ce à quoi j'ai rêvé, si je suis triste ou plein d'énergie, les musiques que j'ai entendues, les personnes que j'ai rencontrées, les amis auxquels j'ai pensé. (Quand j'ai mangé beaucoup de Bach, je n'improvise pas pareil que quand j'ai mangé beaucoup de jazz ou beaucoup de musique indienne...)Quand j'improvise, je me raconte une histoire, surveillant (mais pas trop) les mélodies qui s'entrecroisent, les modulations qui s'ins- tallent, la transformation des rythmes et des phrases. Je suis là avec mes doigts, mes oreilles, mes rêves. Sans partition. Sans crainte du trou de mémoire. Ni de la fausse note.Ce soir, une fois de plus, je me dis que les grands classiques sont mes plus vieux amis. Fidèles. Présents. Toujours là quand j'ai besoin d'eux, quand ça ne va pas. Quand ça va aussi d'ailleurs.J'espère qu'ils me pardonneront de leur avoir chipé un rythme, une mélodie, quelques accords. Le mieux serait qu'ils n'en sachent rien. Ça reste entre nous ? » Jean-François Zygel