Concert Yasmine Hamdan à Paris le 10 octobre 2017

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert Yasmine Hamdan à Paris

Yasmine Hamdan - Al Jamilat

Avec son premier album solo Ya Nass (2013), Yasmine Hamdan exposait sa vision personnelle et moderne de la pop en langue arabe.

Dans Al Jamilat ("les magnifiques", au féminin), Yasmine poursuit son exploration musicale, et interroge au passage le monde arabe et les mutations qui y sont à l'oeuvre.

Si le style vocal de Yasmine est clairement lié aux traditions de la musique arabe (qu'elle approche de façon intuitive et peu conventionnelle), les structures et les arrangements des chansons sont néanmoins très éloignés de ses codes, et incorporent des éléments provenant de la musique électronique, du folk et de la pop les plus actuels.

Les potentialités de cette démarche unique sont magnifiquement réalisées dans son nouvel album, intitulé Al Jamilat ("Les magnifiques", au féminin), qui paraît au printemps 2017. Yasmine Hamdan en a assuré la réalisation, avec la complicité des producteurs britanniques Luke Smith (Foals, Depeche Mode, Lily Allen) et Leo Abrahams (Brian Eno, Carl Barât, Regina Spektor), et en compagnie de musiciens new-yorkais tels que Shahzad Ismaily (Laurie Anderson, Lou Reed, John Zorn, Marc Ribot) et Steve Shelley (Sonic Youth).

Yasmine est une nomade, elle a vécu dans une demi-douzaine de pays, en immersion dans des cultures diverses. Il n'est donc pas surprenant que la création de cet album ait pris la forme d'un voyage, durant lequel elle a collecté et brassé des sons et des idées, interagi avec les nombreuses personnes qu'elle a rencontrées sur sa route (musiciens ou pas), ce qui n'a pas manqué de nourrir sa réflexion et d'enrichir la dimension sociopolitique qui figure toujours en filigrane dans les textes de ses chansons.

La parution de l'album Ya Nass a suscité beaucoup d'enthousiasme à travers l'Europe et l'Amérique du Nord, ainsi qu'au Maghreb et au Moyen-Orient (où Yasmine Hamdan jouit d'un statut quasi-iconique depuis ses premiers pas avec Soapkills, le duo qu'elle avait fondé dans sa ville natale de Beyrouth, l'un des premiers groupes indie/électroniques à avoir vu le jour dans la région). Elle s'est produite dans des lieux prestigieux sur quatre continents, y compris dans le cadre de concerts liés à la parution du film de Jim Jarmusch Only Lovers Left Alive (dans lequel elle chante, à l'écran, dans l'une des scènes les plus marquantes du film).

Mini-bio

Décrite comme "la voix moderne de la musique arabe" (New York Times), la chanteuse, auteure & compositrice libanaise Yasmine Hamdan apparaît sur la scène musicale avec Soapkills, duo de musique électronique précurseur qu'elle fonde à Beyrouth avec Zeid Hamdan, vers la fin des années 90. Le groupe acquiert graduellement un statut emblématique, et Yasmine devient une icône underground à travers le monde arabe.

Elle s'installe à Paris en 2005. Elle y rencontre Mirwais (l'ex-Taxi Girl, producteur d'albums de Madonna), avec lequel elle fonde l'éphémère projet Y.A.S et enregistre "Arabology" (paru en 2009 chez Universal). Yasmine collabore ensuite avec CocoRosie.

Elle réalise son premier album solo avec Marc Collin. Intitulé Ya Nass, il est publié par Crammed Discs en Europe, Amérique du Nord et au Japon en 2013-2014. L'un des titres de l'album, Hal, figure dans le film de Jim Jarmusch Only Lovers Left Alive, et s'est trouvé en compétition pour l'Oscar 2014 de la meilleure chanson originale.

Ya Nass a bénéficié d'un accueil plus qu'enthousiaste à travers le monde, et de nombreux médias de premier plan consacrent des articles et reportages à Yasmine, de France Inter, Le Figaro, Le Monde, ARTE ou France 24 à The Guardian, The Herald Tribune, BBC World News, NY Times, ZDF, NPR, KCRW, Huffington Post, Rolling Stone, Al Hayat, Al Arabiya et, tout récemment, CNN. Yasmine s'est produite dans le cadre de la prestigieuse émission de la BBC 'Later... with Jools Holland'. Ya Nass a figuré dans la liste des meilleurs albums de 2014 selon NPR (National Public Radio, USA).

Yasmine Hamdan a donné des concerts dans des lieux prestigieux tels que le Sydney Opera House (Australie), le Byblos Music Festival (Liban), l'Olympia, le Trianon et la Gaîté Lyrique (Paris), les Francofolies de Montréal, Meltdown Festival, Glastonbury, Roundhouse & Royal Albert Hall (London), Haus Der Kulturen der Welt (Berlin), Qasr El Nil (Le Caire) Sziget Festival (Hongrie), Akbank Festival (Istamboul) et le Kyoto Music Exposition Festival (Japon).

Yasmine a également composé et enregistré de la musique pour des projets divers, dont une pièce originale pour la vidéo TED 'The Power of X', et la musique originale d'une pièce de théâtre de l'auteur syrien Saadallah Wannous montée par la Comédie Française. Elle a collaboré avec des réalisateurs de films tels qu'Elia Suleiman, Ghassan Salhab etc.